10ème jour de confinement… Audrey nous écrit

Merci Audrey pour ce partage…

Bonne lecture à tous!!

LE CONFINEMENT EN FAMILLE
Etre confinée auprès de ses enfants dans une maison avec jardin,
il y a pire dans la vie…

Pouvoir travailler devant un ordinateur et faire des visioconférences avec des clients ou des collègues, d’une chambre où le soleil traverse la fenêtre,
il y a pire dans la vie…

Transformer ses horaires et même faire de la modulation négative afin de se transformer en institutrice et même les temps récréations,
il y a pire dans la vie…

Entendre jouer ses enfants, partager tous les repas de la semaine, ressortir des vieux jeux, lire des histoires ou regarder des films en soirées,
il y a pire dans la vie…

Il y a l’absence des gens que l’on aime, les parents, les grands-parents, des cousins, des tontons et tatates, des copains et des copines, des collègues, des amis des groupes de paroles…

Le confinement est,
Oui difficile à vivre au final même en famille… alors que l’on se dit à longueur de journée…
« il y a pire dans la vie… »

Le confinement oui, le confinement a un objectif : ne pas tous tomber malade de ce Coronavirus….

Mais pourrait-il avoir d’autres objectifs ????
Aider à faire fuir d’autre satanée maladie… ??? qui peut-être tout aussi pire dans la vie d’un Entourage…

Le confinement doit aider à vivre des moments en famille comme les repas, les jeux, les histoires, les films, les tâches ménagères !!! Oui, oui… ces objectifs seront bientôt écrits au journal officiel !!!

… Bien au contraire…

Par ce Confinement, l’Entourage se rend compte que la vie du malade est difficile à vivre, à partager en famille à la maison.

Et que même s’il y pire dans la vie,
on ne voit pas la vie du même angle…
la maladie est toujours là, les mensonges sont de retour, pire, les cachettes sont toujours là…

Cette vie que l’on laissait
le temps
d’une journée de bureau ou
d’une journée d’école
et bien on est confiné à la vivre H24 et 7 jours sur 7 jusqu’à la fin de ce Confinement ou plus encore???

Le choix du malade est une chose.
Le choix de l’Entourage peut être une autre.

Le Confinement ne nous prive malheureusement pas
de souffrir que l’on soit
malade ou aidant;
aimant ou aimé;
enfant ou parent;
Seul ou en famille…

Et même s’il y a pire dans la vie,
Aujourd’hui encore
l’Entourage a besoin
de souffler,
de se protéger,
d’être respecté et
a surtout besoin de vivre des moments
MOINS pire.
Audrey