S.A.F. du 28 sept. 2018 à Vihiers.

Le 28 septembre 2018, le lieu d’accueil de Vihiers a accueilli Auguste Charrier, président départemental d’Alcool Assistance pour un espace de parole sur le SAF : Syndrome d’Alcoolisation Fœtale afin de mieux comprendre les méfaits de l’alcool sur un fœtus. Nous avons aussi eu la chance d’accueillir le Docteur BOUVET, médecin alcoologue de Doué La Fontaine qui a apporté de nombreuses précisions sur ce sujet.

Le SAF est un handicap permanent causé par l’exposition de l’embryon et du fœtus à l’alcool pendant la grossesse.

L’ensemble des conséquences de l’alcoolisation pendant la grossesse, qu’elles soient physiques, malformations, retard de croissance ou neurologiques, troubles du comportement est médicalement appelé, SAF : syndrome d’alcoolisation fœtale.

Environ 8000 enfants atteints du SAF sur 800000 naissances en France

20 à 30% des enfants en institut souffriraient de troubles du SAF.

La consommation d’alcool pendant la grossesse peut provoquer le SAF (facilement identifiable avec certaines caractéristiques physiques dès la naissance) ou le TCAF (trouble causé par l’alcoolisation fœtale, qui surgit pendant l’enfance ou l’adolescence et se caractérisant principalement par les troubles du comportement, de l’attention…)

Une grande partie du corps ou de l’organisme peut-être touché (cœur, reins, cerveau, organes génitaux). Le Q.I. est atteint également. Le cerveau est souvent le plus touché, ainsi que le système nerveux ; des problèmes de comportement peuvent intervenir.

Comment prévenir le SAF ?

En informant les jeunes  et les jeunes couples sur les consommations d’alcool

- Si vous songez à devenir enceinte, il est préférable que vous arrêtiez de boire dès maintenant, avant même de savoir si vous êtes ou non enceinte. Le cerveau se forme dès les 1ers jours de l’embryon

Le cerveau continue de se former jusqu’à l’âge de 14 ans, il ne faut donc pas de consommation d’alcool avant cet âge là car le cerveau n’est pas apte à assimiler tous les métabolismes de l’alcool.

- Si vous êtes déjà enceinte, il faut arrêter toute consommation d’alcool.

- Dans les soirées, il est vraiment très important de respecter la personne qui ne consomme pas d’alcool et proposer le choix à tous sans juger les comportements.P1060412 (800x600)